MIKA L

 

Né en 1957, vit et travaille dans le sud de la France

Plasticien autodidacte, MIKA L a exploré plusieurs techniques, quantité de matières, divers points de vue ou sensibilités, des maths au chamanisme, dans différents pays.

Son axe de travail, hormis le côté esthétique et symbolique, est toujours conditionné par une technique singulière ou innovante, par l’harmonie lié au calcul des proportions, par le choix de matières qui, cumulés mettrons une certaine tension dans ses pièces .

Le climat social actuel l’a tout naturellement conduit vers des sculptures à l’apparence douce au premier coup d’œil, mais qui peuvent s’avérer délicate à approcher ou à manipuler sans précautions ou délicatesse.

 


La fierté ordinaire des clous

Des clous !

Le clou jeune est fier. Droit, lisse, fort, voire brillant. Le clou est ordinaire, simple, discret, pratique, silencieux, docile, utile, sans surprise, sans personnalité, sans histoire, sans valeur, tête plate ou sans tête, bref c’est des clous. Le clou a aussi ses faiblesses, rouille, pique, dérange, menace, trop grand, trop petit, ça se tord, ça se perd, ça s’oublie.

Le clou est rarement seul, mais, le clou ne sait pas s’organiser.

L’expérience est simple à réaliser. Versé une boite de clous sur une table. Force est de constater que l’anarchie et le chaos règne en maitre. Un coup de revers de main, tout est éparpillé

Mais, les clous rêvent !

Parmi ces rêves émergea les sentiments, les grandes idées, les concepts. Si ,nous nous associons pour représenter l’amour, la joie, la poésie, le jeux, la justice, l’art, et …. le reste.

Ovation et unanimité chez tous les clous en mal d’identité !

Enfin presque. Si nous nous unissons pour devenir  « quelque chose », nous ne serions plus nous! Nous serions nous, bien sur, car tout le monde verrait que nous sommes des clous, ….mais emprisonné dans la chose que nous allons représenter! Figer dans l’espace que l’on nous aura attribué. Tous de la même couleur habillé. A la place d’être « UN », je serai « UNE PARTIE DE ».

Cette organisation générale, malgré une disposition chaotique des clous, est sensé donner quelque chose de cohérent.

Ces réalisations représentent une de mes visions du fonctionnement des sociétés humaines.

Chaque clou représentant des individus semblables mais avec leurs orientations différentes. Chaque pièce pouvant représenter une société différente, car une organisation différente. Chaque organisations, malgré leurs ressemblances, revendiquent et défendent leurs identités

Quelle est la valeur de l’individu dans une société organisée? Faut il renoncer à une part de liberté pour être accepté? Avons nous réellement le choix de l’organisation qui nous est proposée? Avons nous seulement conscience de l’enferment dans lequel nous vivons ou évoluons, si confortable ou esthétique soit il?

Entre harmonie et chaos, des fois ce n’est qu’une question de zoom ou de point de vue.

MiKa.L